Glassgram » Bien-être » Quelles sont les principales causes de spondylolisthésis ?

Quelles sont les principales causes de spondylolisthésis ?

Le spondylolisthésis est le glissement d’une vertèbre lombaire en dessous d’une autre. Quelles sont les principales causes d’un tel glissement ? Découvrez tout dans les lignes qui suivent. 

La lyse isthmique 

La lyse isthmique est la première cause de spondylolisthésis. Elle touche près de 8 % de la population mondiale et correspond à la fracture de l’isthme vertébral. On parle de spondylolisthésis lombaire par lyse isthmique. En réalité, la fracture de la vertèbre est due à sa fatigue qui peut résulter du vieillissement naturel des structures du dos. Dans la plupart des cas, on assiste à la distorsion du pont osseux liant une vertèbre à une autre et la dernière vertèbre semble la plus touchée dans ce type de spondylolisthésis

Quelques conceptions courantes évoquent que cette fracture lombaire est généralement liée à certains traumatismes au cours de l’enfance. Cependant, les études ont révélé qu’une sollicitation constante et continue de la colonne vertébrale serait une cause plus probable. Faut-il le souligner, ce type de spondylolisthésis est généralement diagnostiqué aux personnes exerçant une activité physique importante. Les manutentionnaires, les déménageurs et les agents paramédicaux sont les personnes les plus diagnostiquées pour ce mal. Enfin, les sportifs sont assez exposés au spondylolisthésis lombaire par lyse isthmique

spondylolisthésis

Une arthrose des articulations 

Le glissement d’un corps vertébral peut être également engendré par une arthrose des articulations. On parle de spondylolisthésis lombaire dégénératif. C’est ce type de spondylolisthésis qui est généralement liée à l’usure des structures articulaires du dos. Ainsi, il a été remarqué que 60% des personnes atteintes de ce spondylolisthésis ont au-delà de 45 ans. Les personnes du troisième âge sont donc plus à risque. C’est pour cette raison qu’il faut suivre avec beaucoup d’attention les personnes souffrant d’une arthrose des articulations. Elles peuvent traîner un spondylolisthésis dégénératif bénin sans s’en rendre compte. 

Dans la plupart des cas, le spondylolisthésis lombaire dégénératif se manifeste par des douleurs intermittentes dans le dos. Ces douleurs sont encore plus fortes lorsque la personne effectue des mouvements sollicitant la partie supérieure du corps. Parfois, les douleurs peuvent empêcher le patient de faire des mouvements, l’obligeant à se coucher sur un côté. En général, la prise d’antalgiques permet de réduire considérablement les douleurs lorsque le glissement vertébral est à un stade primaire. A défaut, il faudra faire une radiographie pour identifier la source et corriger à travers une intervention chirurgicale. 

D’ordre congénital 

Le spondylolisthésis lombaire peut aussi être d’ordre congénital : on parle de spondylolisthésis lombaire dysplasique. En effet, une malformation de la dernière vertèbre fait parfois qu’elle est de taille anormale. Ce qui rend le pont osseux naturellement fragile et entraîne facilement un glissement du corps vertébral. Dans ces cas une imagerie par résonance magnétique est généralement plus appropriée pour mieux identifier le spondylolisthésis. Elle vient habituellement confirmer les résultats de la radiographie ou du scanner. 

Dans le cas d’un spondylolisthésis dysplasique, une électromyographie est indispensable pour apprécier la vigueur des muscles. Cela permettra de savoir comment corriger le spondylolisthésis en renforçant le pont osseux au niveau des vertèbres. 

En résumé, le spondylolisthésis peut être causé par une lyse isthmique ou arthrose des articulations. Parfois, il peut être d’ordre congénital.