Glassgram » Bien-être » En quoi consiste la vertébroplastie ?

En quoi consiste la vertébroplastie ?

Certaines formes de traitement de maladies adoptées en milieu sanitaire suscitent souvent étonnement de la part des malades. La vertébroplastie, une technique de traitement de certains maux spécifiques mérite d’être connue du patient. Ce dernier aura l’assurance du bénéfice d’un traitement fiable. En quoi consiste donc la vertébroplastie ?

La vertébroplastie : que comprendre ?

L’efficacité de la vertébroplastie, est une découverte du docteur Deamond pour le traitement de toute douleur rachidienne. Elle se pratique par ciment vertébroplastie. C’est une technique chirurgicale qui amène le médecin traitant à injecter une résine dans le corps de la vertèbre du patient. La vertébroplastie, lorsqu’elle est appliquée à un patient ayant subi des fractures dans la vertèbre, aide à réduire considérablement les douleurs rachidiennes. 

Réaliser ce traitement est une décision unanime de plusieurs types de médecins : radiologues, orthopédistes, rhumatologues et les médecins généralistes. Ainsi, chacun en ce qui le concerne joue sa partition pour la réussite de l’opération. D’autres termes se rapportent à cette notion : la cyphoplastie ou la kyphoplastie.

vertébroplastie

À quel moment la réalise-t-on ?

La vertébroplastie  est utilisée pour le traitement des fractures liées à l’ostéoporose. D’autres types de maux sollicitent aussi le recours à cette technique de soin. L’injection de ciment dans le corps de la vertèbre soulage le patient d’une douleur issue d’une fracture sur lésion tumorale. 

Cette technique est appliquée aussi pour soigner les angiomes agressifs et les fractures métastatiques. Il est essentiel que la cyphoplastie prenne en compte la maladie d’ostéoporose de façon parallèle. Cette technique de soin est priorisé dans le cas où un traitement optimal a été apporté au patient, mais celui-ci est sujet à des douleurs intenses au niveau de son vertèbre.

Comment se déroule la vertébroplastie ?

La vertébroplastie est une spondyloplastie expansive. Le médecin spécialiste réalise un contrôle radiographique voire scanographique du patient. Ensuite, il établit une anesthésie générale ou partielle selon la situation. Soigneusement, il injecte une résine méthymétacrylate qui est une substance à composante à la fois liquide et solide. La résine méthymétacrylate se prépare au préalable avant son application pour réparation de la vertèbre malade. 

Après la préparation, on obtient un ciment ayant une consistance semblable à celle d’une pâte de dentifrice. Durant l’opération le patient est couché sur le ventre, car le soin se déroulera sur la vertèbre qui se retrouve au niveau du dos. Un appareil de radioscopie est essentiellement utilisé pour contrôler l’application du ciment.

Le patient après une vertébroplastie ?

Après la vertébroplastie, le patient est dans le risque de tomber dans une refracture. Le traitement à spondyloplastie expansive ne garantit pas alors un traitement définitif de la vertèbre. Le patient doit donc être averti de ce risque avant la kyphoplastie. À la fin de l’opération, la douleur est minimisée et celui-ci peut bénéficier du suivi d’un kinésithérapeute. 

Le patient pourra rentrer à la maison le lendemain de son opération, mais portera des bas de contention jusqu’à sa capacité complète à marcher à nouveau. Il doit se faire suivre pour une rééducation post-opératoire pour renforcer les muscles nécessaires identifiés par le chirurgien et le kinésithérapeute.

En définitive, le patient ne retourne à ses activités que lorsqu’il ne ressent plus trop de douleurs.