Glassgram » Beauté » Comment masquer les effets de la chimiothérapie ?

Comment masquer les effets de la chimiothérapie ?

Un traitement de chimiothérapie laisse toujours des conséquences visibles sur les patientes. Il s’agit entre autres de la chute des cheveux, des sourcils et des cils. Voici quelques méthodes pour masquer ces différents effets.

Le port de perruque

Encore appelée prothèse capillaire ou chevelure de remplacement, la perruque est l’un des accessoires les plus utilisés par les femmes pour masquer ou camoufler les effets de la chimiothérapie.  Il en existe plusieurs types et les prix diffèrent d’une perruque à l’autre. Les perruques courtes sont pratiques pendant le traitement. Les perruques longues et mi- longues sont spécialement adaptées pour camoufler les conséquences d’un traitement de chimiothérapie. Notez également que l’absence de sourcils peut être facilement camouflée par une perruque à frange. 

On trouve également une gamme variée de perruques semi-naturelles mi- longues pour femme. Vous pouvez opter pour une prothèse capillaire pour masquer les effets de la chimiothérapie qui s’apparente à votre style de coiffure habituel. Sinon, il est possible de tester de nouveaux modèles afin de trouver celui qui vous convient pour changer de style. Les prothèses capillaires font l’objet de prescription médicale pour les patientes en traitement. Elles sont de ce fait prises en charge par la Sécurité sociale à hauteur d’une somme donnée. Les perruques agréées sécurité sociale n’étant pas disponibles dans tous les magasins de vente de prothèses capillaires, il est important que vous vous informiez.

Sublime femme avec une perruque mi-longue

Le nouage de foulards

Les foulards sont également utilisés pour masquer les conséquences du traitement de la chimiothérapie. Ils sont pratiques et faciles à manipuler. Il existe plusieurs manières d’attacher les foulards.

La méthode du fichu paysan

Cette méthode très appréciée consiste à plier le foulard en deux dans le sens de la diagonale, à le poser sur la tête et à attacher les deux extrémités sur le haut de la tête. Sinon, il est également possible de l’attacher sur le côté de la tête une fois, puis une deuxième fois pour bien le maintenir.

La méthode catogan

La méthode catogan consiste à mettre le foulard sur la tête tout en gardant une extrémité longue et l’autre courte. L’extrémité la plus longue sera enroulée autour de la tête jusqu’à ce que les deux aient la même longueur avant de les attacher sur le haut de la tête. Il est aussi possible de maintenir les deux bouts avec un élastique.

La méthode turban 

Cette méthode consiste à mettre le foulard sur la tête et à l’attacher sur le haut de la tête. Ensuite, enrouler les deux extrémités en les ramenant sur le devant et nouer pour faire un nœud. Les petites extrémités seront insérées derrière sous le bandage.

Pour être plus à l’aise, il faut éviter les matières glissantes et privilégier le lin, le coton. De plus, vous devez choisir un long foulard afin de créer du volume autour de votre visage. Vous trouverez aussi des foulards déjà noués dans les magasins de vente et il suffit de bien les poser sur la tête. Les patientes ayant suivi un traitement de chimiothérapie de cancer de sein peuvent par exemple opter pour les foulards déjà noués. Cela permet de ne pas effectuer des manipulations qui peuvent être douloureuses.